Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

A chaque race de chiot sa croquette

Un chiot Chihuahua et un chiot Dogue allemand ne grandissent évidemment pas au même rythme....

Un chiot Chihuahua et un chiot Dogue allemand ne grandissent évidemment pas au même rythme. Leur dents, leur besoin énergétique et leur capacités digestives ne sont pas non plus les mêmes. Il faut prendre en compte tous ces paramètres pour les nourrir au mieux pendant leur croissance.

Faut-il donner des petites ou des grosses croquettes aux chiots ?

Les croquettes doivent évidemment être adaptées à la taille des mâchoires et des dents du chiot pour lui offrir une prise facile. Pour éviter que la plaque dentaire ne se reforme trop vite, il faut leur donner des croquettes dont la taille, la forme et la texture encouragent le chiot à croquer.

 

Cette mastication, même sommaire, facilite également la digestion. C’est important pour les chiens dont la digestion pose parfois problème, comme les Bouledogues…

 

Chez les chiots de race géante, comme le Dogue allemand, le fait de devoir croquer avant d’avaler limite le phénomène d’aérophagie, connu pour être un facteur de risque de dilatation de l’estomac.

Un chiot de grande race doit-il recevoir un aliment très énergétique pour sa croissance ?

Paradoxalement, le besoin énergétique par kg diminue avec la taille du chien : un Dogue allemand de 60 kg n’a pas besoin de 60 fois plus de calories qu’un Chihuahua de 1 kg, il se contente de beaucoup moins ! Cette différence est particulièrement importante à prendre en compte pendant la croissance. Un aliment destiné à des chiots de grandes races a donc normalement une densité énergétique inférieure à celle d’un aliment pour chiots de petites races, au moins pendant les premiers mois.

 

L’excès d’énergie pendant la croissance favorise une prise de poids trop rapide qui entraîne des pressions trop importantes sur les articulations. Il en est de même pour le calcium : les chiots de grandes races sont beaucoup plus sensibles que les petits à un excès de calcium dans leur alimentation. Il a été largement prouvé qu’une alimentation trop riche est corrélée avec une incidence accrue de déformations du squelette, comme la dysplasie de la hanche par exemple.

Peut-on limiter le risque de selles molles chez les grands chiens ?

Plus le chiot est de grande race, plus le risque de diarrhée est important. Chez ces chiens, le transit dans le gros intestin dure plus longtemps que chez les petits, ce qui favorise les fermentations bactériennes et la production de selles humides et peu formées.

 

Les aliments pour chiots de grandes races doivent être formulés pour limiter le risque de diarrhée : le choix des matières premières et le soin apporté à la cuisson de l’aliment ont une influence majeure sur la consistance des selles. Chez un chiot de petite race, au contraire, il faut veiller à donner un aliment suffisamment riche en fibres pour lutter contre la constipation, fréquente dans ces races.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien