Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Chien pas propre

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/chien-pas-propre-2.jpg

Le chien malpropre fait ses besoins dans la maison, comment l'éviter ?Elles varient selon le...

Mon chien n'est pas propre ! L'âge du chien ou les maladies peuvent jouer dans la non-propreté du chien

Le chien malpropre fait ses besoins dans la maison, comment l’éviter ?

Causes possibles

Elles varient selon le stade de vie de l’animal.

  • S’il s’agit d’un chiot :

Quand tout va bien, la mère du chiot commence par lécher la région périnéale, ce qui déclenche le réflexe d’élimination. Elle avale ensuite tout ce que le chiot rejette. Plus tard, la chienne emmène ses chiots en dehors de la niche. Ceux-ci font leurs besoins sur une certaine surface dont ils prennent l’habitude. En principe, le chiot ne salit pas l’endroit où il dort sauf s’il est victime de parasitisme ou d’une maladie gastro-intestinale.

Dès son acquisition, le chiot est éduqué en suivant les bons conseils du moniteur d’éducation canine avec patience, douceur et compréhension.

La propreté est acquise en moyenne en une quinzaine de jours.

Si le chiot à l’âge de quatre ou cinq mois n’est toujours pas propre, il est nécessaire de consulter son vétérinaire et de revoir les conditions d’apprentissage et la relation du chien avec la famille où il se développe.

  • Si le chien adulte était propre et ne l’est plus :

Parmi les causes les plus fréquentes, on peut reconnaître :

  • Une infection ou une infestation des voies urinaires ou digestives

  • Une insuffisance circulatoire cérébrale

  • Un défaut d’apprentissage

  • Un trouble du développement

  • Une phobie, un conflit hiérarchique, une dépression d’involution, ou autre

  • Un déménagement

  • La disparition de l’être d’attachement

  • Un changement trop rapide du régime alimentaire

  • Une perte des repères du fait de la sénilité, parmi beaucoup d’autres causes médicales ou non

Que faire ?

Sortir le chiot systématiquement dès son réveil, après chaque repas pris à heures fixes, après chaque jeu, après une absorption d’eau importante.

La conduite dehors en le portant au besoin toujours au même endroit propre et non sur une serpillère dans la maison.

Attendre avec patience que le chiot ait fait ses besoins puis le récompenser chaleureusement. Ne pas entrer immédiatement après les besoins afin que leur élimination ne soit pas le final de la fin de la promenade.

Ramasser les déjections en dehors de la présence du chiot. Ne pas utiliser de l’eau de javel mais du vinaigre ou une eau gazeuse.

Si on trouve en entrant une selle ou une flaque d’urine jonchant le sol, ne rien dire et ne pas punir. Jusqu’à quatre ou cinq mois, des ratés sont possibles et sans inconvénients pour l’avenir. Si on assiste à une fuite, dire « non » et sortir le chien sans attendre qu’il ait fini, sans brutalité et sans illusion car il n’aura plus rien à faire dehors.

Ne pas lui mettre le nez dedans, ses critères ne sont pas ceux des humains. Ne pas confondre posture d’apaisement et signes apparents de culpabilité.

Pour le chien adulte :

Faire examiner votre chien adulte par votre vétérinaire pour le cas où il y aurait un problème médical qu’il va diagnostiquer et soigner.

S’il s’agit d’un problème de comportement difficile à gérer, le vétérinaire saura aussi vous conseiller.

Et pour toute question concernant l’éducation de votre chien n’hésitez pas à vous faire conseiller par votre vétérinaire.

Visionnez notre vidéo pour en voir plus sur l’apprentissage de la propreté chez le chien.

 

 

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien