Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

L’éducation du chiot

Tout au long de sa vie, le chien apporte beaucoup à son entourage.  

Pour établir des bases solides vous permettant de profiter le plus longtemps possible de cette relation unique qui se construit jour après jour, vous avez un certain nombre de responsabilités pour lui assurer une bonne santé, son bien-être, son équilibre comportemental et une bonne qualité de vie.  

L’éduquer c’est lui apprendre ce qu’il a le droit de faire et surtout de ne pas faire, c’est avoir toujours un comportement cohérent pour qu’il comprenne sa place dans “la meute” : éduquer son chien, c’est s’assurer de son bien-être social. 

 

Le renforcement positif est la clé d’une éducation réussie

Le chien accepte naturellement les ordres. Il sera d’autant plus obéissant qu’une vraie relation de confiance se tissera entre vous. Votre rôle de maître sera d’être directif et précis. 

L’éducation commence dès son arrivée à la maison.

  • Ne le laissez pas faire des choses que vous lui interdirez plus tard.
  • Modulez l’intensité et le ton de votre voix. Votre chiot a l’ouïe fine et est davantage sensible au ton de votre voix qu’aux mots prononcés.  Il distingue parfaitement les intonations calmes et joyeuses ou colériques, il n’est donc pas utile de crier. Parler fermement et sèchement suffit. 
  • Pour donner un ordre à votre chiot, prononcez toujours les mêmes mots d’une voix déterminée, accompagnés du même geste. Choisissez des ordres en utilisant des mots simples et répétez l’exercice plusieurs fois afin que le chiot comprenne vraiment.
  • Félicitez-le chaque fois qu’il exécute une bonne action avec des caresses et une intonation de voix chaleureuse. L’utilisation de friandises peut se faire en début d’éducation mais doit rester exceptionnelle par la suite afin de préserver son poids de forme idéal (une croquette pouvant faire office de friandise). Rappelons que le sucre et le chocolat sont interdits.

Quelques ordres de base

Il est important que votre chiot comprenne dès le début que le maître, c’est vous ! A son arrivée dans votre foyer, laissez-lui deux ou trois jours d’acclimatation, puis prenez l’éducation de votre chiot en main car curieusement, les mauvaises habitudes se prennent plus vite que les bonnes. 

 

Apprendre le « non »

Un chiot bien éduqué obéit aux ordres et comprend les interdits. Commencez donc par lui apprendre le mot « non » qui sera, avec l’apprentissage de son nom, la base de l’éducation de votre chiot. Veillez à rester cohérent, n’autorisez pas un jour ce qui sera interdit le lendemain : un petit chiot qui saute dans vos bras, c’est mignon, mais quand il fera 30 kg ? Tous les membres du foyer doivent donner les mêmes ordres et poser les mêmes limites, sinon le chiot comprendra rapidement vers qui aller pour obtenir ce qu’il veut. 

N’hésitez pas à manifester votre contentement lorsque le chiot se comporte bien et obéit à vos ordres : caresses, félicitations, petites récompenses alimentaires (en quantité raisonnable) … 

 

Les repas du chiot

Un autre point clé de l’éducation du chiot est l’organisation des repas : le chiot mange seul, après vous, et ne reçoit jamais de nourriture lorsque vous êtes à table. Ne cédez pas à son regard suppliant. En agissant ainsi, comme le ferait un loup chef de meute, vous renforcez votre position de dominant. 

 

Jouer avec son chiot

Même pour jouer, le chiot ne doit pas mordiller. Faites-le cesser immédiatement avec un « non » ferme ou une petite tape sur le nez. Si cela ne suffit pas, arrêtez le jeu et quittez la pièce. Fournissez-lui des jouets adaptés pour chiot qu’il pourra mâchonner à volonté. 

Soyez attentif au comportement de votre chiot, et vous arriverez très vite à anticiper ses réactions : arrêtez le jeu si vous sentez qu’il s’excite trop, sortez-le pour ses besoins s’il regarde la porte… 

Tout changement de comportement du chiot peut traduire une fatigue, un stress ou une maladie. Cherchez alors à comprendre ce qui ne va pas chez votre chiot. 

Soyez patient et ne brutalisez jamais votre chiot, il pourrait devenir peureux ou agressif. Une éducation réussie repose sur une relation de confiance, qui s’établit progressivement entre vous et votre chiot. 

 

 

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien
Paramètres des cookies