Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

La grossesse de la chienne

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/la-grossesse-de-la-chienne.jpg

La durée de la gestation est d’environ 63 jours (9 semaines) chez la chienne. On...

Comment gérer la grossesse de la chienne ? Quelles sont les principales étapes de la grossesse ?

La durée de la gestation est d’environ 63 jours (9 semaines) chez la chienne. On divise souvent la grossesse en deux périodes :

• de la semaine 1 à la semaine 6 (les deux premiers tiers de la gestation), la grossesse est à peine visible.

• de la semaine 7 à la semaine 9 (le dernier tiers de la gestation), des modifications importantes apparaissent.

La grossesse de la chienne de la semaine 1 à la semaine 6

La fécondation de la chienne

La gestation commence le jour où les spermatozoïdes du mâle fécondent les ovules de la femelle. De cette fécondation résulte une cellule-œuf. D’un point de vue génétique, une moitié des chromosomes du chiot proviennent donc de son père et l’autre moitié de sa mère.

La cellule-œuf se divise ensuite, de très nombreuses fois ; des tissus puis des organes se mettent en place. On parle d’embryon jusqu’au 35ème jour de gestation, de fœtus ensuite puis de chiot.

La fécondation se déroule dans l’utérus de la chienne. Les embryons migrent ensuite dans les cornes de l’utérus, où ils flottent dans le liquide utérin pendant une semaine environ.

La nidation

Au début de la 2ème semaine de grossesse, chaque embryon se fixe sur la paroi de l’utérus (c’est ce que l’on appelle la nidation) et s’enveloppe d’un sac embryonnaire qui assurera sa protection et sa survie jusqu’au jour de la mise-bas en lui apportant tous les nutriments nécessaires et en évacuant ses déchets.

Le diagnostic de gestation de la chienne

Si vous voulez être sûr que votre chienne attend des chiots, prenez rendez-vous chez votre vétérinaire pour confirmer la bonne nouvelle :

– la palpation abdominale est possible entre le 25ème et le 35ème jour après la fécondation. En effet, à ce stade, l’utérus apparaît comme un collier de perles, chaque perle représentant une ampoule fœtale (renflement constitué d’un embryon et de son sac embryonnaire).

– le dosage hormonal de la relaxine (hormone produite par le placenta dès la nidation) peut être réalisé à partir du 19ème jour de gestation, mais les résultats sont plus fiables après 25 jours. Ils ne donnent en revanche aucun renseignement sur le nombre de chiots et leur viabilité.

– l’échographie peut être réalisée précocement chez la chienne, dès 21 jours après l’accouplement. Elle permet de donner une indication sur le nombre de chiots. Répétée quelques jours plus tard, elle permet de s’assurer de la viabilité des chiots : on peut voir les battements du cœur à partir du 24ème jour.

Le développement des chiots

Au 35ème jour de gestation, les embryons deviennent des fœtus : tous leurs organes sont maintenant formés. On peut voir à l’échographie leurs paupières, leurs oreilles et leurs doigts (avec les griffes au 40ème jour).

Quelques conseils :

– Vous pouvez baigner et toiletter votre chienne comme d’habitude.

– L’appétit de la chienne peut être un peu capricieux les premiers jours de la grossesse. Pendant les deux premiers tiers de la gestation, les embryons se développent très peu et les besoins nutritionnels de la chienne sont inchangés. Continuez à la nourrir avec son aliment habituel, sans augmenter la ration.

– Contrôlez régulièrement le poids de votre chienne. Pendant les 6 premières semaines, elle ne devrait pas prendre plus de 10% de son poids initial. Une prise de poids importante fatiguerait son organisme et l’accumulation de graisses dans son bassin rendrait difficile le passage des chiots au moment de la mise-bas.

– Si la chienne reçoit une alimentation de bonne qualité, toute supplémentation en minéraux ou en vitamines est inutile. Et surtout pas en calcium, cela pourrait occasionner des troubles nerveux de type convulsion.

– Durant toute la gestation de votre chienne, ne lui donnez aucun médicament sans prendre l’avis de votre vétérinaire. Certains peuvent être extrêmement toxiques et provoquer un avortement ou des malformations des chiots.

La grossesse de la chienne de la semaine 7 à la semaine 9

Le développement des chiots

A partir du 42ème jour de gestation, les chiots se développent très vite. Leurs os, jusqu’alors uniquement formés de cartilage, se minéralisent et deviennent solides. Leurs poils apparaissent. Les chiots grossissent beaucoup : à la fin de la 6ème semaine de gestation, les chiots pesaient 20% de leur poids de naissance. Ils vont donc gagner 80% de leur poids de naissance dans les 3 dernières semaines !

Les besoins de la chienne

Les besoins nutritionnels de la chienne augmentent dans le dernier tiers de la grossesse. Il est conseillé d’augmenter la ration de 10 % par semaine à partir de la 6ème semaine, en effectuant une transition progressive vers un aliment plus concentré en énergie ; optez pour un aliment complet spécifiquement formulé pour la gestation (ou pour la croissance, les besoins des chiots étant similaires). Toute supplémentation est inutile avec un aliment de haute qualité.

Ce changement alimentaire peut être pratiqué dès le début de la gestation chez les chiennes de grandes races.

Continuez à peser régulièrement votre chienne. Diminuez un peu les quantités si elle prend trop de poids. En revanche, si un aliment de type croissance ne suffit pas à maintenir la chienne en état, votre vétérinaire vous conseillera un aliment à concentration énergétique plus haute, comme les aliments destinés aux chiens très actifs (sport ou travail) plus concentrés en matières grasses.

Le jour de la mise-bas, la chienne ne devrait pas avoir pris plus de 25 à 30% de son poids idéal, c’est-à-dire son poids le jour de la saillie (25% pour les grandes ou très grandes races, 30% pour les petites ou moyennes races)

Les chiots prenant de plus en plus de place dans le ventre de la chienne, fractionnez la ration et proposez 3 ou 4 petits repas par jour. N’oubliez pas de laisser de l’eau fraîche et propre à volonté.

Quelques conseils :

– Demandez à votre vétérinaire pour savoir quand, comment et avec quoi vacciner, vermifuger et traiter la chienne contre les parasites externes avant la mise-bas.

– La période de gestation n’interdit pas à la future mère une activité physique, bien au contraire, une activité régulière la maintiendra en forme (physiquement et moralement) jusqu’à la mise-bas. Mais évitez de lui faire faire de trop gros efforts.

– Tout stress doit être limité pendant la fin de la gestation de la chienne. Mieux vaut éviter à la chienne durant cette période les déménagements, transports, expositions…

– Une radiographie pratiquée au 45ème jour de la gestation permet de dénombrer les chiots et d’estimer leur positionnement. Si la taille des chiots semble importante par rapport à la taille du bassin de leur mère, votre vétérinaire vous conseillera peut-être de planifier une césarienne.

Visionner notre vidéo pour découvrir les différentes les phases du développement de l’embryon

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien