Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Préparer la mise-bas de la chienne

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/preparer-la-mise-bas-de-la-chienne_1.jpg

Votre chienne attend des chiots et la date de la mise-bas se rapproche ? Pas de...

Comment préparer la mise bas de la chienne ? Les différentes étapes de l’arrivée des chiots

Votre chienne attend des chiots et la date de la mise-bas se rapproche ? Pas de panique, en l’observant attentivement, vous pourrez prévoir l’imminence de la naissance. Et grâce à votre check-list, tout sera prêt pour le jour J !

Les signes qui annoncent la mise-bas de la chienne

Les modifications comportementales et morphologiques de la chienne sont assez tardives. L’élargissement de l’abdomen et le gonflement des mamelles sont visibles uniquement dans le dernier tiers de la gestation. Les chiennes commencent souvent à perdre du lait 2 à 3 jours avant la mise-bas (un peu plus tôt si ce n’est pas leur première portée, un peu plus tard dans le cas contraire).

 

Evitez toute source de stress dans les derniers jours de gestation : pas de déménagement, de transport, de jeux brutaux…

Une radiographie pour compter les chiots

Vous pouvez faire pratiquer par votre vétérinaire une radiographie abdominale de votre chienne vers le 50ème jour de gestation. Cet examen, sans danger pour la chienne et les petits, permet de dénombrer le nombre de chiots. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre !

Vermifugation et traitement contre les parasites externes

Pensez également à vermifuger votre chienne environ deux semaines avant la mise-bas, et à la traiter contre les parasites externes si nécessaire, avec des produits évidemment autorisés pour les femelles gestantes ou allaitantes (demandez conseil à votre vétérinaire). Vous éviterez ainsi la contamination des chiots au moment de la naissance.

La préparation du nid

Spontanément, lorsqu’elles sentent que la fin de la gestation approche, les chiennes cherchent à « faire leur nid » pour accueillir leurs chiots. Afin d’éviter toute précipitation le jour J, préparez le lieu de la mise-bas quelques jours avant le terme afin que votre chienne ait le temps de s’y familiariser. Cet endroit doit être au calme, propre, facile à nettoyer, à chauffer et à aérer. L’idéal est de mettre à la disposition de la chienne une caisse de mise-bas. Il en existe des modèles tout prêts dans le commerce, mais vous pouvez la fabriquer vous-même, dans un matériel facile à nettoyer. La longueur de la diagonale de la caisse sera de 1,5 à 2 fois la longueur de la mère. Pour la hauteur, la chienne doit pouvoir entrer et sortir facilement sans frotter ses mamelles sur les rebords. Pour les chiennes de grande taille, prévoyez sur les côtés des barres anti-écrasement, sous lesquelles les chiots pourront se réfugier. Garnissez le fond de la caisse de papier journal, serviettes éponge ou vieux draps.

 

La température du nid doit être d’environ 30° C (les chiots ne peuvent réguler leur température corporelle les premières semaines de leur vie). Prévoyez une lampe à infra-rouge (en vente dans les animaleries) pour réchauffer les chiots. Très important : pour éviter que l’air ambiant ne soit trop sec, placez un récipient d’eau ou une grosse éponge imbibée d’eau dans la pièce.

Une check-list pour le matériel nécessaire à la mise-bas

Commencez à réunir tout le matériel dont vous aurez besoin le jour de la naissance : une paire de ciseaux propre (pour couper les cordons ombilicaux si nécessaire), des fils de laine ou des rubans de différentes couleurs (pour identifier les chiots), un antiseptique à base d’iode ou de chlorhexidine, un mouche-bébé (pour dégager les voies respiratoires), un thermomètre pour mesurer la température rectale des chiots et un thermomètre pour mesurer la température ambiante, du fil de coton (pour ligaturer un cordon qui saigne), une balance de précision type balance de cuisine (pour peser les chiots à la naissance), une lampe infrarouge ou des bouillottes, un biberon et du lait maternisé (au cas où la chienne ne puisse allaiter).

Repérer l’imminence de la mise-bas de la chienne

Chez la chienne, la chute de la température rectale est un bon repère de l’imminence de la naissance. Effectuez des relevés matin et soir de la température (température normale prise au repos : 38°5 le matin, 39° maximum le soir). Une baisse de la température rectale de 1°C par rapport à la moyenne établie lors des relevés précédents indique une naissance dans les 8 à 24 heures.

 

Notez soigneusement le numéro de téléphone de votre vétérinaire ou d’un service d’urgence.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien