Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Le chien et les puces

« Mon chien a des puces ? Pas possible, ma maison est très propre ! » s’exclament souvent les propriétaires. Même si vous faites le ménage régulièrement, cela n’exclut pas la présence de puces.

Si votre chien héberge des puces dans son pelage, son bien-être est sérieusement menacé. Lutter contre les puces contribue à améliorer sa qualité de vie et à protéger sa santé.

« Comment savoir si mon chien a des puces ? »

Si votre chien se gratte beaucoup, surtout dans le bas du dos, vous pouvez déjà suspecter la présence de puces car elles sont la première cause de démangeaisons chez le chien. En écartant les poils et en remontant la ligne du dos vers la base de la queue, vous pouvez remarquer une poussière noire : ce sont des déjections de puces. Pour vous en assurer, peignez l’animal puis passez un coton humide sur le peigne. Si le coton prend une couleur rougeâtre, le diagnostic est positif !

Ne pas trouver de puce ni de déjection ne veut pas dire qu’il n’y en a pas. Les chiens qui se mordillent beaucoup éliminent une grande partie des puces présentes.

« Comment mon chien peut-il attraper des puces ? »

Il est très rare qu’un chien se contamine directement au contact d’un autre animal infesté. A moins d’être délogée, une puce ne quitte jamais son hôte. Le risque de contamination entre animaux lors de contact occasionnel est donc réduit.

En revanche, il suffit que votre chien fréquente passagèrement un lieu où vivent des animaux infestés pour attraper des puces. Les puces se reproduisent en effet dans l’environnement et dès qu’elles le peuvent, elles sautent sur le chien ! Une fois « installée », la puce pond des œufs qui tombent sur le sol et le cycle démarre… Dans une habitation, il faut en moyenne 3 à 4 semaines à un œuf pour produire une puce adulte mais cette période peut varier de 12 jours à 6 mois suivant les conditions de température et d’humidité.

« Les puces sont-elles dangereuses pour le chien ? »

En se grattant à cause des puces, le chien abîme son pelage et sa peau. Certains animaux développent même des réactions allergiques à la salive de puce. Ils sont capables de s’automutiler tellement les puces provoquent des démangeaisons intenses ! Les plaies de grattage risquent ensuite de s’infecter. Chez les chiens allergiques, un nombre très réduit de puces suffit à provoquer des symptômes.

Risque de lésions cutanées chez le chien

Les démangeaisons gênent l’animal quand il se repose, ses poils tombent en grand nombre et chez le chat, le toilettage intensif finit par abîmer la peau. Certains animaux développent même des réactions allergiques intenses à la salive de puce. Ils sont alors capables de s’automutiler à force de se gratter et/ou de se mordre.

Risque d’anémie pour le chien

Une infestation importante entraîne une perte de sang chronique qui affaiblit le chat, surtout s’il est jeune. Les chatons peuvent devenir anémiés à cause des puces.

Risque de parasitisme pour le chien

Les puces transmettent très souvent un ténia (dipylidium caninum) : les segments de ce parasite, semblables à des grains de riz, sont parfois visibles dans les selles.

Attention à vous !

Les puces ne se contentent pas toujours de rester sur l’animal ; elles ne dédaignent pas de piquer l’homme si l’occasion se présente !

Quand le chien avale des puces en se mordillant, il peut aussi être contaminé par un petit ver de la famille des ténias (Dipylidium caninum). L’infestation provoque des signes assez évocateurs : le chien se frotte l’anus et des petits anneaux semblables à des grains de riz peuvent être visibles dans les selles ou aux bords de l’anus.

Quand faut-il traiter contre les puces ?

Le traitement de l’infestation par les puces est à adapter au mode de vie du chien mais dans une maison où vivent des animaux, les puces sont actives toute l’année. Il faut donc répéter les traitements régulièrement. Quand plusieurs animaux vivent ensemble (chiens et chats), tous doivent être traités en même temps sinon l’infestation ne va pas tarder à récidiver !

Seulement un tiers des propriétaires traitent leurs animaux contre les puces à une fréquence suffisante pour prévenir réellement l’infestation. Quel que soit le produit utilisé, l’action ne dure jamais au-delà de quelques mois. Dans une maison où vivent des animaux, les puces sont actives toute l’année et il faut répéter les traitements régulièrement pour en venir à bout. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien