Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Les aboiements du chien

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/les-aboiements-du-chien.jpg

L’aboiement fait partie du répertoire normal de communication du chien quand il veut attirer l’attention...

L’aboiement fait partie du répertoire normal de communication du chien quand il veut attirer l’attention mais, lorsqu’il se répète trop souvent, ce comportement peut énerver le propriétaire (et les voisins !).

Avant d’essayer d’empêcher votre chien d’aboyer, encore faut-il comprendre pourquoi il a besoin de le faire.

Pourquoi mon chien aboie-t-il ?

L’aboiement montre que le chien est en état d’alerte mais il peut porter différents messages : « Veux-tu jouer avec moi ? », « Attention, il y a un danger pas loin ! », « Occupe toi de moi, je suis malheureux », « J’ai peur », etc. En observant l’attitude et le comportement de votre chien, vous comprendrez aisément pourquoi votre chien aboie.

Comment éduquer mon chien à moins aboyer ?

Au premier aboiement, intimez lui un ordre clair (« Stop » ! ou « Silence ! »…). S’il n’obéit pas, surtout ne criez pas. Appelez-le et faites-le asseoir près de vous. Si votre chien reste muet quelques secondes, récompensez-le. Faites pareil à chaque fois qu’il aboie intempestivement et allongez progressivement le temps de silence imposé avant de le féliciter.

Le problème s’avère plus difficile à régler quand le chien aboie dès qu’il est seul. Très souvent, il s’agit d’un problème d’anxiété de séparation. Le vétérinaire peut alors vous aider à mettre en place une thérapie comportementale. Dans certains cas, un traitement médical est même utile pour apaiser l’anxiété du chien.

Comment fonctionnent les colliers anti-aboiement ?

Le principe est toujours le même : un micro ou un récepteur détecte les aboiements et déclenche alors une sensation désagréable pour le chien. Celle-ci peut être odorante (ex : jet de citronnelle), sonore ou électrique, les différents stimulus étant parfois associés.

Attention car le remède peut être pire que le mal : le stress à répétition imposé par le collier provoque parfois des comportements très indésirables : dégradation de l’environnement, malpropreté ou même agressivité. Dans certains cas, le chien aboie encore plus ! Mieux vaut consulter le vétérinaire pour trouver la solution au problème.

Si jamais vous utilisez un collier anti-aboiement, respectez les règles suivantes :

–         Réservez-le à un chien adulte.

–         Réglez le seuil de détection des aboiements pour que le chien ne soit pas sanctionné pour des bruits anodins.

–         Posez le collier en votre présence et observez les réactions du chien. Dès que votre chien cesse d’aboyer, félicitez-le.

D’autres solutions pour limiter les aboiements ?

–  Quelques études montrent que la musique classique a un effet calmant sur les chiens.  

–  L’utilisation de phéromones de synthèse, destinées à apaiser le stress du chien, est à essayer chez les chiens souffrant d’anxiété de séparation.

–  La nutrition peut aussi avoir un rôle positif. Il est par exemple prouvé qu’en augmentant l’apport en tryptophane (un acide aminé indispensable) dans l’alimentation, on élève le taux de sérotonine dans le liquide céphalo-rachidien, ce qui tend à calmer le chien.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien