Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Mon chien et les transports

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/mon-chien-et-les-transports-3.jpg

Les modalités sont différentes selon les compagnies de transports urbains : quand les animaux sont...

Transports du chien et transports urbains

Les modalités sont différentes selon les compagnies de transports urbains : quand les animaux sont autorisés, certaines conditions sont souvent exigées : muselière, sac de transport… Un tarif spécial est parfois demandé.

Tous les chauffeurs de taxi n’acceptent pas de transporter des chiens.

Transport du chien en voiture

Votre chien doit impérativement occuper une place où il est en sécurité et où il ne causera aucun danger pour les occupants du véhicule. Ne l’enfermez évidemment jamais dans le coffre !

Si vous possédez un break ou un monospace, l’idéal est de transporter votre chien dans le compartiment arrière du véhicule, en installant une séparation amovible (grille ou filet) entre vous et lui. En cas de manque de place, il existe aussi la possibilité du harnais qui se fixe à la ceinture de sécurité pour maintenir le chien sur la banquette arrière. Pour qu’il soit vraiment efficace, le harnais doit présenter au moins deux points d’attache solides. Pour un petit chien, la meilleure solution consiste à le faire voyager dans un panier de transport adapté à sa taille. Placez-le de préférence au sol, entre la banquette et le siège avant.

Si le voyage doit durer longtemps, faites une pause de 10 à 15 mn toutes les deux heures. Pendant ces haltes, il pourra se dégourdir les pattes et faire ses besoins. Les chiens ont toujours tendance à se déshydrater en voyage car l’excitation favorise le halètement. Ayez toujours de l’eau et une gamelle disponibles pour lui donner à boire lorsque vous vous arrêtez. Si la voiture est climatisée, assurez-vous que l’endroit où se trouve le chien bénéficie du même confort thermique que vous. Si ce n’est pas le cas, évitez évidemment de voyager aux heures chaudes et entrouvrez les vitres pour faire circuler l’air.

Il ne faut JAMAIS laisser un chien dans une voiture à l’arrêt l’été, même à l’ombre et avec une fenêtre légèrement ouverte. La température dans l’habitacle peut atteindre 70° !

En train, en avion et en bateau

Renseignez-vous auprès de la compagnie de transport sur la réglementation en vigueur car elle varie selon les compagnies, certaines refusant de transporter des animaux. Dans la plupart des cas, les chiens de moins de 6 kg peuvent voyager en train avec leur maître, dans un sac.

Pour faire voyager un chien en avion, il faut généralement acheter une cage spécifique et faire voyager le chien dans une soute spéciale.

La législation internationale interdit d’embarquer des animaux domestiques sur les bateaux de croisière. Sur les ferries, attention aux émanations de gaz toxiques si vous laissez votre chien en soute. Certains prévoient des cages pour les animaux.

Prévention du mal des transports

Quel que soit le mode de transport utilisé, votre chien peut être angoissé et/ou nauséeux quand il voyage. Donnez-lui un repas léger environ 10h avant le voyage (la veille au soir si vous partez le matin) puis laissez-le à jeun pendant le trajet (sauf s’il excède 12 heures) pour éviter les vomissements du chiot.

Beaucoup de chiens sont victimes du mal des transports sans que leur maître s’en rende vraiment compte car les signes de leur malaise sont assez discrets (halètement, agitation, gémissements, bâillements, prostration, etc.). Votre vétérinaire peut vous prescrire un médicament anti-nauséeux ou un calmant si l’animal est trop anxieux.

De nombreux produits sont aujourd’hui disponibles pour prévenir le mal des transports chez le chien. Administrés quelques heures avant le départ, ils peuvent soulager votre chien et par la même occasion vous rendre le voyage plus agréable ! Tous les chiens ne réagissant pas de la même manière aux médicaments, il est donc fortement conseillé de tester leur efficacité quelques jours avant de programmer un long trajet. Ce délai permet d’adapter la dose (pour éviter que le chien ne soit complètement apathique) ou de changer de traitement en cas d’échec.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien