Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Terrier du Norfolk

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/2015/09/breed_picture-10090.png

Gueule d’ange démoniaque

Nom d’origine

Norfolk Terrier

Pays d’origine

Royaume-Uni

Autres noms

Norfolk

Toilettage

Le terrier du Norfolk est l’un des plus petits terriers. C’est un petit chien, bas sur pattes, ardent, ramassé et solide. Il a le dos court, de la substance et de l’os. Les cicatrices glorieuses, inévitables (chez un terrier) sont admises. Il correspond parfaitement à l’adage du « petit mais costaud »

Le caractère du Terrier du Norfolk

Véritable terrier dans ses réactions, c’est un petit chien particulièrement vif et intrépide, soutenu par une constitution rustique. C’est un démon pour sa taille ! Pourtant il se montre de nature aimable et non querelleuse.

Le saviez-vous ?

Pour éviter de le confondre avec son alter ego, le Norwich, sachez que ce dernier possède de petites oreilles triangulaires portées droites, alors que le Norfolk les porte tombantes

Tête

Le crâne est large et légèrement arrondi, de bonne largeur entre les oreilles. Le stop est bien marqué

Oreilles

De taille moyenne, en forme de V mais légèrement arrondies à l’extrémité, l’oreille tombe vers l’avant contre la joue

Corps

Compact, le dos est court, la ligne du dessus est horizontale et les côtes sont bien cintrées

Queue

Queue de longueur modérée pour l’équilibre général du chien. Elle est épaisse à la naissance et s’amenuise vers l’extrémité

Robe

Tout ton de rouge, froment, noir et feu ou grisonné

Poil

Le poil est dur, « fil de fer » et droit, couché contre le corps

Découvrez plus de races

voir toutes les races

Barzoi

L’aristocrate de la cynophilie russe