Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page

Carence alimentaire : comment limiter les risques pour mon chien ?

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/fotolia_101275266_s.jpg

Une carence survient lorsque l’alimentation ne contient pas assez d’un nutriment indispensable. Pour les aliments formulés industriellement, la généralisation de l’utilisation des normes alimentaires dues à la connaissance de l’animal et à ses besoins, rend ce type de carence assez improbable. Pour les aliments préparés à la maison, c’est bien différent. En effet, certains ingrédients inhibent l’absorption d’un nutriment. Ces facteurs anti-nutritionnels sont bien connus et les troubles qui en résultent ne sont maintenant observés qu’exceptionnellement.

La tentation pour le possesseur de rajouter un ingrédient à l’alimentation de son chien pour « lui faire plaisir» peut avoir de graves conséquences.

Quelques erreurs à ne pas commettre

La consommation excessive de blanc d’œuf cru

Elle provoque une carence en biotine (Vitamine H) qui aura des conséquences sur la qualité du pelage (chute des poils, lésions de la peau et troubles neuromusculaires).

Le poisson cru en surconsommation

Il peut causer une carence en vitamine B1 (thiamine), indispensable au fonctionnement du système nerveux.

Une déminéralisation osseuse, à l’origine de fractures, et une calcification des tissus mous, à l’origine de troubles cardiaques sont liés à une carence en vitamine D.

Les traitements antibiotiques de longue durée

Ils vont perturber la flore intestinale, entraîner une mal absorption des nutriments et provoquer ainsi des carences. Tout traitement médical doit s’effectuer sous la surveillance de votre vétérinaire.

Une trop faible digestibilité de l’aliment

Un aliment qui n’est pas assez digestible (qualité médiocre des protéines) se traduit par des troubles digestifs, des selles molles et nauséabondes, des diarrhées occasionnant une mal absorption des nutriments et pouvant provoquer des carences.

Enfin toute maladie conduisant à une altération des phénomènes d’absorption digestive conduit à des carences secondaires, par exemple:
• le parasitisme intestinal chronique : le chien maigrit, son poil s’altère.
• l’insuffisance pancréatique chronique : la mauvaise digestion des matières grasses est là aussi responsable d’une perte de poids, mais aussi d’une carence en acides gras essentiels.

Lorsque l’on observe des troubles pouvant être reliés à un manque de tel ou tel nutriment, il convient de s’interroger d’abord sur les suppléments alimentaires qui lui sont distribués, les prédispositions pathologiques liées à la race et son état de santé général.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien