Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page

Le chien du troisième millénaire

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/fotolia_106105072_s.jpg

Les sociétés humaines évoluant sans cesse, le chien ne peut que suivre ces évolutions, lesquelles dépassent largement le concernant un certain nombre de phénomènes de mode bien connus des professionnels. À l’aube du troisième millénaire, on voit déjà se dévoiler le devenir de la population canine, laquelle heureusement ne sera jamais remplacée par les jouets robotisés qui fleurissent de par le monde. Chien des villes, chien des champs, chien utile à la société, un chien compagnon d’un net retour à la nature pour certains, ou témoin de grandissantes carences affectives pour d’autres.

Un chien des villes de plus en plus humanisé

Le développement des mégalopoles et un tissu urbain de plus en plus enclin à l’utilisation de transports en commun, associés à un manque croissant de surfaces habitables dans nombre de grandes villes, contribuent au développement des chiens de petites races en villes.

Un chien avant tout

Moins “encombrants”, plus proches à bien des égards de l’être humain, les plus petits chiens présentent pour le citadin de multiples avantages.

Le risque est alors pour certains propriétaires d’oublier que le chien est et doit rester un animal, fut-il membre de la maisonnée, pour l’anthropomorpher au rang de petit humain, voire “d’enfant” à quatre pattes source d’un trop grand transfert d’affectivité. On voit ainsi se développer de par le monde le commerce de véritables garde-robes pour petits chiens, comme en témoignent les nombreuses surfaces de vente dédiées à ces amusants gadgets dans les grandes métropoles asiatiques. De tels attributs ne nuisent nullement au bien être de l’animal, et tout au plus peut-on s’interroger sur ce besoin d’humanisation de ce dernier dans certaines de nos sociétés modernes.

Les avantages des chiens des villes

Ils n’occupent dans l’appartement qu’une faible surface, à l’instar des chats qui ont, eux aussi, pris possession des grandes villes. Ils sont plus faciles à vivre dans le cadre familial urbain, ne nécessitant que de faibles volumes alimentaires… et ne produisant que de très faibles quantités d’excréments, le chien pouvant même être éduqué à les faire sur une litière comme un chat. Ils peuvent aisément se transporter dans un sac, permettant alors l’emploi des moyens de transport collectif des villes.

Un chien des champs plus sportif

Le nécessaire retour à la nature ressenti par toutes et tous sur terre va de pair avec une plus grande valorisation des capacités physiques et des envies ludiques du chien. La traditionnelle promenade en forêt avec son chien est devenue moment de complicité sportive lors d’une séance de jogging ou de vélo tous terrains en compagnie de son chien.

Nombreux sont celles et ceux qui découvrent ainsi telle ou telle pratique sportive canine qu’ils pourront partager (canicross, agility, frisbee, ski-joring….) ou non (frisbee, courses, concours…) avec leur chien.

Une passion commune

Le chien actif, redevable des mêmes préceptes d’entraînement et de nutrition que son maître, est devenu une réalité qui s’exprime dans les mêmes cadres de sport-loisir ou de sport-compétition que ceux qui touchent l’être humain. Il est dès lors logique que se développent des domaines d’activités dans lesquels homme et chien partagent la même passion, le même effort, comme cela sera décrit plus loin dans cet ouvrage. Quoi de plus agréable à vivre en effet qu’un chien heureux de pouvoir se dépenser (et il en a grand besoin) en parfaite harmonie avec un maître auquel il a tant envie de faire plaisir ?

Un chien de plus en plus utile à la société

De chasseur, le chien était devenu berger (il l’est toujours), puis compagnon de l’homme. Depuis le milieu du XXe siècle, ce dernier a pleinement pris conscience des capacités, en particulier olfactives, du chien, et a dorénavant de plus en plus recours à elles. Dès lors, chaque jour, un nombre grandissant d’applications est découvert et toutes font référence au nez du chien.

Des explosifs aux termites !

On connaissait les chiens de recherche de personnes, d’explosifs, de drogues, il faut maintenant compter sur ceux qui protègent les habitations en y localisant les termites, ou les arbres en mettant en évidence telle ou telle peste végétale. La médecine humaine fait, quant à elle, de plus en plus appel au chien pour dépister certaines maladies ou aider à lutter contre le stress. Ces applications au service de l’homme, qui incluent aussi le rôle social ou d’assistance, seront largement développées plus loin. Mais il est important de constater que le troisième millénaire voit l’être humain redécouvrir, d’une manière différente, les champs d’utilité qui l’avaient conduit à domestiquer l’espèce il y a des millénaires.

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Google+0Print this page

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien