Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

L’obésité du chien, un phénomène en progression

L’obésité du chien, un phénomène en progression

Faire plaisir à son chien, c’est bien, mais beaucoup de propriétaires ont tendance à utiliser la nourriture pour lui exprimer leur affection. Or, donner des gourmandises et restes de table à son animal favorise une prise de poids… et beaucoup avouent ne pas respecter les rations quotidiennes recommandées. L’obésité est la conséquence d’un excès d’énergie apportée par la nourriture par rapport à l’énergie dépensée par l’animal.

Le mode de vie des chiens devient plus sédentaire !

La majorité des petits chiens urbains sort moins de 2 heures par jour, et passe le plus clair du temps…à dormir. Une promenade et des jeux stimulants sont pourtant nécessaires au chien pour entretenir son poids de forme.

Certaines races sont prédisposées comme le Cavalier King Charles, le Teckel à poil long, le Schnauzer Nain ou le Cairn Terrier. Chez ces chiens, les graisses se développent précocement et peuvent les faire prématurément grossir, si leur alimentation n’est pas adaptée.

Les effets de l’obésité chez le chien

L’obésité nuit considérablement à la santé du chien, elle diminue l’aisance des déplacements et altère le fonctionnement de nombreux organes réduisant le confort du chien ainsi que son espérance de vie.

De nombreuses  conséquences sont  causées par l’embonpoint: sensibilités articulaires, augmentation de la fréquence des diabètes sucrés chez les chiens obèses, difficultés de régulation thermique, intolérance à la chaleur, une sensibilité accrue aux infections cutanées,  un cœur fragilisé, qui doit forcer pour faire circuler le sang….

Quand dois-je considérer que mon chien doit maigrir ?

Un chien doit maigrir dès lors qu’il a un surpoids visible. Il peut être difficile de considérer qu’un chien de 5kg qui pèse 6kg est déjà en surcharge de 20% de son poids et doit être mis au régime, tout comme une personne de 60kg qui en pèserait 72 ! Il ne faut donc pas hésiter à observer puis palper votre chien pour détecter ce surpoids. N’hésitez pas à faire appel à votre vétérinaire qui vous renseignera.

  1. Proposez-lui un aliment « light » complet allégé en matières grasses. Spécialement étudiés, ces aliments contiennent des taux réduits en matière grasse, sont enrichis en fibres pour augmenter le volume de la ration, et enrichis en protéines pour éviter la fonte musculaire. Consulter les aliments pour chiens sujets à la prise de poids.
  2. Halte aux gourmandises ! lui offrir des gourmandises ou restes de table en plus de la ration quotidienne c’est rompre l’équilibre alimentaire garant de sa bonne santé. quelques repères : 100 kcal représentent 1/3 du besoin quotidien d’un chien de 3kg. Or 100 kcal = 18g de chips ou 25g de biscuit sec ou gruyère ou 80g de jambon blanc. S’il quémande en dehors des repas, remplacez les friandises par des caresses et des jeux ensemble. 
  1. Assurez-lui un minimum d’activité physique régulière ou de longues promenades en jouant vous même avec lui.
  2. Faites confiance aux spécialistes et respectez la ration journalière préconisée sur les emballages en fractionnant la ration quotidienne en 2 ou 3 repas, pour lui éviter les sensations de faim.

Si vous n’arrivez pas à évaluer si votre chien est en surpoids, consultez votre vétérinaire, il vous indiquera l’état d’embonpoint de votre chien et établiera un programme de perte de poids adapté à votre animal.

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien
Paramètres des cookies