Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Mon chien a des démangeaisons et des pellicules, que faire ?

https://www.wikichien.fr/wp-content/uploads/sites/4/chien_hollandais_de_canardi_re_med-_res-___basic.jpg

1 chien sur 2* a des problèmes de peau, 89%** d’entre eux se grattent, c’est tellement fréquent
qu’on en viendrait à penser que c’est normal.

 

Pourtant, démangeaisons, pelage sec et terne, perte excessive de poils, peau grasse ou sèche, pellicules… Tous ces troubles cutanés mineurs fréquemment rencontrés chez le chien sont à prendre au sérieux, puisqu’ils affectent leur santé au quotidien.

La peau est le plus grand organe chez le chien (12% de son poids). A la fois solide et souple, résistante et sensible, elle assure de nombreuses fonctions vitales pour l’organisme dont en particulier une véritable barrière entre l’organisme et l’extérieur.

Quelle est l’intensité des troubles cutanés ?

Le chien se gratte-t-il occasionnellement ou intensément et sans arrêt ?  La peau présente-t-elle des rougeurs légères ou marquées avec même des signes d’infection cutanée ?

Si l’animal se gratte beaucoup ou si la peau présente des lésions (rougeurs, petits boutons, peau abîmée, dépilations), il est recommandé de consulter un vétérinaire sans tarder.

Quelles sont les causes possibles des troubles cutanés ?

Elles sont nombreuses et diverses !

  • Les causes les plus fréquentes sont la présence de parasites (comme les puces ou encore la gale) et les infections de la peau (infection bactérienne = pyodermite ou infection fongique).
    Il est très important de prévenir les parasites cutanés en respectant les conseils de traitement préventif et d’hygiène donnés par votre vétérinaire.

 

 

  • Ces troubles peuvent également avoir pour origines, des changements de la vie quotidienne : un climat très chaud et sec, un toilettage excessif, un pic de pollution ou encore une carence nutritionnelle du fait d’une alimentation inadaptée.

 

Si votre chien présente des troubles chroniques, une peau plus fragile que les autres animaux, ou un problème d’origine allergique (dermatite atopique ou hypersensibilité alimentaire), il est important de renforcer la barrière cutanée

 

Comment renforcer la santé de la peau ?

La peau consomme une grande partie des nutriments apportés par l’alimentation. Celle-ci doit donc être de qualité en particulier concernant les protéines, les vitamines et les acides gras essentiels qui sont indispensables au renouvellement et à la santé de la peau et du pelage.

La croissance normale des poils et l’entretien de la peau utilisent 25% à 30% des protéines apportées par l’alimentation. Une carence en protéines peut se manifester par des poils cassants, dépigmentés, qui tombent facilement

Pour un pelage et une peau en pleine santé, l’alimentation doit fournir tous les nutriments nécessaires :

  • Des protéines, indispensables pour le renouvellement cutané car le poil et la kératinisation de la peau utilisent entre 25% et 30% des apports journaliers en protéines ;

 

  • Des acides gras, en particulier oméga 6, indispensables à l’intégrité de la peau et à la qualité du pelage, et oméga 3 spécifiques : l’EPA et le DHA, des anti-inflammatoires naturels; Les acides gras essentiels provenant de l’huile de poisson luttent contre les rougeurs et l’inflammation cutanées.

 

  • Des minéraux comme le zinc, fondamental pour l’intégrité de la peau ;

 

  • Des vitamines, en particulier la vitamine A, nécessaire aux cellules de la peau et à la synthèse de sébum, les vitamines B (comme la biotine) renforcent l’effet barrière de la peau, ce qui aide l’animal à lutter contre les agressions extérieures (parasites, allergènes…)

 

 

Il peut donc être utile de demander un avis nutritionnel à votre vétérinaire afin de vérifier que l’aliment de votre animal est adapté.

En revanche, si ces problèmes persistent dans le temps, ou s’ils sont particulièrement marqués et ce malgré une alimentation adaptée, ils peuvent aussi avoir une origine pathologique.
En effet, des parasites externes, des allergies ou encore d’autres maladies plus rares (maladies inflammatoires, auto-immunes etc) peuvent provoquer des pellicules ou des anomalies cutanées (peau grasse). Par ailleurs, en cas de maladie chronique, même s’il ne s’agit pas d’une maladie de peau (insuffisance rénale, cancer etc), le poil est souvent plus terne, et la peau plus fragile.
Il est donc important de demander conseil à votre vétérinaire, en particulier si l’aspect du pelage vous semble anormal et/ou si le problème persiste dans le temps.

(*) Etude web-panel – réalisée sur 365 chiens, en France, Italie,
Suède (décembre 2009).
(**) Etude menée sur 82 propriétaires de chiens sensibles – ADN Marketing (décembre 2009)

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien