Personne n'aime les pop-ups,
sauf quand il y a un chiot !

Découvrez l'espace de suivi de votre chiot et bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques : carnet de santé de votre compagnon, carnet d'adresses...

Créez l’espace de suivi
de votre chiot

Bénéficiez de conseils sur mesure, des promotions dédiées sur nos aliments, des outils pratiques...

Comment préserver l’hygiène bucco-dentaire de son chien adulte ?

Comment préserver l’hygiène bucco-dentaire de son chien adulte ?

Tous les chiens peuvent-ils être sujets à des problèmes dentaires ?

Tous les chiens peuvent être affectés par la formation de tartre.
Les chiens adultes de petites races « les Minis » sont souvent plus prédisposés.

Le problème est particulièrement grave chez ces derniers car la mâchoire, proportionnellement plus petite, est plus facilement fragilisée. Et parce que leur espérance de vie des chiens de petite taille est plus longue que les autres chiens, ce phénomène s’accentue au fil du temps.  Parmi les petites races, certaines comme le yorkshire terrier et le caniche sont particulièrement prédisposées.

L’accumulation de tartre sur les dents est souvent envisagée comme un signe banal de vieillissement chez le chien. En dépit de la nuisance liée à la mauvaise haleine, beaucoup de propriétaires ne sont pas conscients que le dépôt de tartre constitue la première étape vers le développement d’une inflammation des gencives (gingivite), susceptible de s’étendre ensuite à l’ensemble des tissus de soutien des dents, et circuler ainsi dans tout le corps pouvant provoquer entre-autre des troubles cardio-hépatiques. En fin d’évolution, ces maladies dites « parodontales » sont responsables du déchaussement et de la chute prématurée des dents.

Qu’est-ce que le tartre ? Comment apparait-il chez le chien?

Au fil des repas, des bactéries s’accumulent sur les dents du chien  et forment avec la salive un enduit jaunâtre très adhérent à la base des dents, c’est la plaque dentaire. En s’accumulant, la plaque progresse sous la gencive et provoque des lésions parodontales. Le tartre se forme par calcification de la plaque dentaire. Le tartre représente un environnement favorable pour les bactéries qui libèrent des toxines responsables d’une part, de l’inflammation de la gencive : c’est la gingivite, et d’autre part de l’attaque des tissus de soutien de la dent : c’est la parodontite. Le dépôt du tartre a pour conséquence la mauvaise haleine et peut entraîner l’inflammation de la gencive, voire, l’apparition de douleurs.

Chez le chien, le tartre est surtout visible sur les carnassières de la mâchoire supérieure, là où débouchent les principaux canaux salivaires.

Certaines formes de parodontites peuvent être graves pour l’animal: les dents se déchaussent ; les poches peuvent former des abcès ; la mâchoire, fragilisée, peut se fracturer (notamment lors d’extraction dentaire). La douleur dentaire peut gêner l’animal et le décourager de s’alimenter.

Un chien qui a du tartre sera-t-il systématiquement atteint de la maladie parodontale ?

Non, car le tartre est un dépôt calcaire inerte, seule la plaque dentaire bactérienne est en cause dans la parodontite. Toutefois, il est important de retirer le tartre, car sa surface retient les bactéries et favorise le développement de la plaque.

Les chiens peuvent-ils avoir des caries ?

Les caries sont généralement très rares chez le chien car ce sont des lésions de l’émail favorisées par des résidus alimentaires sucrés.

Comment préserver l’hygiène bucco-dentaire de son chien ?

  • Par un brossage des dents régulier. Sur une bouche encore saine, c’est le moyen le plus efficace s’il est démarré vers 6 mois (dès l’apparition des dents définitives du chiot). Il permet d’éviter l’accumulation de la plaque dentaire et retarde l’apparition de la gingivite. Habituez votre chiot le plus tôt possible afin qu’il s’accommode  à ce geste rapidement. Le dentifrice n’est pas indispensable, seul le frottement de la brosse intervient dans l’élimination de la plaque dentaire, mais le goût agréable du dentifrice spécifique pour chiens peut  faciliter la manipulation. Plus vous habituerez tôt votre chiot à ce geste, plus il vous sera facile de lui prodiguer régulièrement ce soin.
  • Rôle de l’alimentation : pour s’attaquer au tartre, il est essentiel d’encourager le chien à croquer, notamment en lui proposant des croquettes. Toutes les croquettes nutritionnelles Royal Canin pour chiens ont une forme, une taille et une texture sur mesure  pour solliciter un minimum de mastication par le chien et favoriser le brossage naturel des dents. Au contact de la croquette, la dent subit un « brossage mécanique » qui contribue à ralentir la formation de la plaque dentaire.

 

Quand faire contrôler l’état buco-dentaire de son chien par le vétérinaire ?

  • Les lésions localisées sous la gencive sont invisibles, seul un bilan chez le vétérinaire permet de les détecter, mais certains signes peuvent vous alerter :
  • – S’il a une mauvaise haleine
  • – S’il est de petite taille, dès l’âge de trois ans
  • – Si ses dents sont  entartrées,
  • – S’il a une mauvaise implantation dentaire
  • – S’il est senior
  • – S’il salive anormalement ou a du mal à mâcher sa nourriture.

 

Recevez nos conseils personnaliséspour prendre soin de votre chien

Vous aimerez aussi ces articles voir tous les conseils pour mon chien